Voyage en Ecosse : sur les pas de William Wallace et Marie reine d'Ecosse

La semaine du 30 avril au 6 mai, 50 élèves de section européenne anglais et spécialité AMC sont partis à l'aventure sur les terres écossaises. Après un périple qui les a emmenés de Wittelsheim à Edinburgh, en passant par Amsterdam, ils ont pu découvrir la richesse culturelle de la capitale écossaise. Au programme, ils ont découvert les ruines de Tantalon Castle, les châteaux d'Edinburgh et de Stirling. Ils ont aussi pu découvrir les villes de St Andrews, avec son château et les ruines de la cathédrale, et de Glasgow, plus grande ville d'Ecosse, au passé industriel très marqué, où ils ont tout d'abord visité le People's Palace puis pu passer du emps libre dans les artères du centre ville. Au retour, le groupe a fait une halte au Mur d'Hadrien, à proximité de Brampton. Pour beaucoup d'élèves, il s'agissait de leur première fois au Royaume-Uni (et a fortiori, en dehors de l'Union Européenne). Après une semaine passée tous ensemble, des liens se sont créés entre les élèves alors que beaucoup ne se connaissaient pas avant... Comme on dit, les voyages forment la jeunesse...

Voyage en Italie : sur les traces de la Renaissance

La semaine précédant les vacances de printemps, 46 élèves (italianisants et non-italianisants) ont pris la direction de l'Italie. Ce périple avait été longuement préparé par Mmes Sardier et Oliva-Tonizzo, notamment en travaillant sur les caractéristiques artistiques et architecturales de la Renaissance

Au programme, ils ont pu tout d'abord découvrir Milan : la forteresse des Sforza, son Duomo, ses artères commerçantes, la Pinacothèque de Brera, ses buildings au niveau de la Piazza Gae Aulenti... Ils ont ensuite pris la route de Florence où ils ont été accueillis par des correspondants qui leur ont fait découvrir les rues typiques de la ville, la cathédrale avec son dôme impressionnant, le Ponte Vecchio, le Palazzo Bargello et le Jardin Boboli.... Et enfin le groupe a pris la route vers les Marches où ils ont passé 2 nuits à Urbino et où ils ont pu se balader dans la ville classée au patrimoine mondial de l'Unesco et visiter le Palazzo Ducale qui héberge de magnifiques tableaux des maîtres de la Renaissance italienne. Les élèves ont même eu droit à une halte surprise à Pesaro, et ont pu déguster une bonne glace au bord de l'Adriatique. Un voyage qui pour sûr a comblé nos élèves !

Un voyage dans le temps au Thalhorn

 Geol23a

Les élèves de 1ère spécialité SVT ont pu profiter de la plus belle des salles de classe pour mettre en application leurs connaissances en géologie : la montagne

Des PFMP en Irlande pour 3 élèves de bac pro

Trois élèves de Terminale bac pro commerce section Européenne Anglais viennent d'arriver à Dublin pour un stage de 3 semaines ! Nous leur souhaitons une belle expérience professionnelle et culturelle !

Le Promontoire, un spectacle immersif sur les pouvoirs de la littérature

 
Lundi 20 et mardi 21 mars, les élèves de seconde ont pu assister à une représentation immersive en classe par la cie Oblique, d'après un projet imaginé par Cécile Arthus et Fabien Joubert, intitulée Le Promontoire
"Face à la classe, un (faux) professeur se lance d’une façon peu conventionnelle dans l’exploration des pouvoirs de la littérature. Les livres des grands auteurs tombent sur la table. Seulement des mots ? Non, les convoquer, c’est une invitation à les vivre. La vie, l’amour, la mort sont convoqués, et toutes les questions que se pose l’humanité depuis la nuit des temps : comment vivre, quel sens donner à sa vie, de quoi pouvons-nous témoigner ? Et voilà que la Juliette de Shakespeare débarque dans la salle de classe, revendiquant bien plus que sa réalité. La littérature, ce n’est pas juste du vent, on peut aussi y entrer, chacun à sa manière, quand on joue le jeu de la dire, la redire et refaire les histoires. L’immense jeu de la liberté." 

Tutorat au collège Cassin de Cernay

      received_929939954858904.jpg
Les 2C se sont rendus, début mars, au collège René Cassin de Cernay dans le cadre des Cordées scientifiques. Certains ont travaillé sur le projet de lancement d'une fusée à eau et ils ont pu procéder à des essais en extérieur. D'autres ont réalisé des articles de journaux dans le cadre de la journée internationale des femmes. 
L'après-midi a permis à nos élèves de prendre confiance en eux. Ils ont su parfaitement guider les collégiens vers les attentes du lycée.

Neuf lycéens wittelsheimois iront à Paris grâce à leur vidéo

Les élèves de terminale Hygiène Propreté Stérilisation du lycée Amélie Zurcher de Wittelsheim participent cette année au concours national « Je filme ma formation », pour lequel ils ont réalisé une vidéo. Celle-ci a été retenue pour la grande finale, qui aura lieu à Paris le 23 mars.

Neuf élèves de la classe de terminale Hygiène Propreté Stérilisation (HPS) du lycée Amélie Zurcher de Wittelsheim se rendront le 23 mars prochain à Paris. Ils auront rendez-vous dans la salle du Grand Rex afin d’assister à la finale du concours « Je filme ma formation » , organisé par les ministères du Travail et de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.
L’écriture du scénario
Les élèves ont en effet réussi l’exploit de se qualifier parmi plus de 1 000 candidats à ce concours assez atypique, qui consiste pour les établissements, leurs enseignants et élèves à faire découvrir par le biais d’une vidéo les formations qu’ils dispensent ou reçoivent. « Il s’agissait pour nous de réaliser une vidéo assez courte, de trois minutes maximum, afin de présenter la filière HPS, et d’en faire la promotion », explique Jean-Bernard Muffat, enseignant en biotechnologies. «Le challenge était assez relevé, car il a énormément de choses à dire en trois minutes, ce qui est très court.» Le projet a été lancé dès le mois de septembre avec l’écriture du scénario, qui a fait l’objet d’un travail transdisciplinaire avec les professeurs Catherine Claudon et Nedjma Hichri. Les élèves ont eux-mêmes organisé les différentes scènes, et l’une d’elles s’est occupée avec talent du montage. Le résultat est de très bonne qualité, avec une vidéo pleine de rythme axée principalement sur les gestes, qui met en scène les différents aspects des métiers de la filière. « À Paris, nous serons jugés sur plusieurs choses, la qualité générale de la vidéo, mais aussi la compréhension, la manière dont nous faisons la promotion de notre filière, et même le nombre de vues sur internet », souligne Jean-Bernard Muffat.
« Cette formation offre quantité de débouchés »
« Notre but avec cette vidéo, c’est aussi de montrer que le bac pro que nous préparons n’est pas que destiné à faire le ménage, mais qu’il ouvre de nombreuses portes », soulignent les élèves, qui mettent en avant un travail d’équipe très enrichissant. « Cette formation souffre d’une image compliquée, mais elle offre quantité de débouchés, y compris dans les domaines du paramédical, ou de la gestion d’équipes de nettoyage, par exemple », ajoute Jean-Bernard Muffat. « Je vous garantis que ces élèves-là n’auront aucun mal à trouver du travail une fois leur bac pro ou leur BTS en poche.»

Pour voir la vidéo, rendez-vous sur ce site 

Article de Stéphane Cardia, paru dans l'Alsace, le 03 mars 2023

mercredi, juin 19, 2024